AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Les Alayiens et le Néant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Eliow
Mon identitéPièces d'or : 71

Mes compétences


MessageSujet: Les Alayiens et le Néant Lun 11 Nov - 8:03


Les Alayiens et le Néant


Il est très important de bien comprendre que les Alayiens ne sont absolument pas une race à part entière. Ils sont humains, ni plus ni moins. Les seules choses qui les différencient des Armandéens sont qu'ils ne sont pas originaires d'Armanda mais de l'Alayia, et qu'ils ne vénèrent qu'un seul Esprit supérieur, le Néant.

Leur arrivée en terre d'Armanda, en fin d'année 1753 de l'âge d'argent, est un tournant dans l'histoire d'Armanda et marque le début de l'ère d'obsidienne.


Pour tout savoir sur les Alayiens :
1) Qui sont les Alayiens
2) Histoire des Alayiens et arrivée en Armanda
3) Organisation et Caractéristiques
4) Le Néant
5) Les Serviteurs du Néant
6) Dévoreuse






Dernière édition par Eliow le Lun 11 Nov - 10:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliow
Mon identitéPièces d'or : 71

Mes compétences


MessageSujet: Re: Les Alayiens et le Néant Lun 11 Nov - 8:23


Qui sont les Alayiens


Les Alayiens sont avant tout des humains, il ne s'agit pas d'une race à part entière. Ils se caractérisent par deux points importants par rapport aux Armandéens :
- leurs origines : ils viennent de l'Alayia, ils ne sont pas nés en Armanda
- ils ne vénèrent qu'un seul Esprit supérieur, le Néant.

Avant tout des humains


Il s'agit effectivement avant tout d'humains ni plus ni moins, venus d'une terre lointaine et venant de débarquer en Armanda pour la conquérir.

Leur apparence n'a donc pas grand chose de spécial : ils sont souvent un peu plus grands que les Armandéens mais pas de beaucoup, leur teint est un peu plus hâlé et ils sont plus souvent bruns ou châtains que blonds. Les différences physiques s'arrêtent ici, mais il y a une méthode infaillible pour reconnaître un Alayien d'un Armandéen, les tatouages !

En effet, les soldats alayiens, soldats du Néant, ont un tatouage qui commence sur le dos de leur main et qui est plus ou moins étendu selon leur degré de dévotion : ce tatouage est en rapport direct avec leur lien de croyance au Néant.


Des fanatiques du Néant


Ils ne vénèrent qu'un seul Esprit supérieur, le Néant. Ils le considèrent comme l'Esprit Unique et pensent qu'il est bien plus puissant que ses frères (parce qu'il est l'ainé). Certains Alayiens pensent même que les autres esprits supérieurs n'existent pas ! Quand aux esprits inférieurs, ils les méprisent purement et simplement.

En conséquence, ils n'ont aucun respect pour la nature et considèrent que les ressources naturelles sont là pour être pillées et servir la cause de leur civilisation. Ils adorent bâtir de gigantesques bâtiments à la gloire de leur Dieu ou même pour d'autres usages. Pour tout dire, ils ont un goût très prononcé pour le grandiose et la tape-à-l'oeil. Ils n'ont pas forcément mauvais goût d'ailleurs, on raconte que les villes Alayiennes étaient magnifiques et que leur architecture était très impressionnante, seulement la faune et la flore n'y avaient pas leur place...

Comme dit plus haut, les soldats du Néant ont un tatouage sur le dos de leur main : la grandeur et l'extension de ce tatouage sont des signes révélateurs du degré de fanatisme et de dévotion du soldat. En d'autres termes, plus le tatouage est étendu, plus le soldat est un fanatique.

En effet, le but premier d'un soldat du Néant est d'être choisi par celui-ci au moment de mourir afin de devenir un Serviteur du Néant (et ainsi revivre dans un nouveau corps). Ce rapport au Néant, cette envie d'être un des élus, a alors un rapport direct avec le tatouage : un élu possédera à l'heure de sa mort un tatouage complet. Ce qui est, en fait, rarissime... Les Serviteurs du Néant se comptent alors au compte-goutte.


Une armée de soldats


Nous parlons ici de Soldats du Néant tout simplement parce que les Alayiens présents sur Armanda sont tous des membres de l'armée. Leur but, envahir Armanda et la convertir au Néant.

Cette armée de fanatiques est très organisée et disciplinée. Elle est menée par les Serviteurs du Néant (ou généraux du Néant). Leur plus gros avantage ? Le soutien du Néant ! Celui-ci ne se gêne pas pour intervenir lorsqu'ils sont au combat et il octroie aussi de puissants pouvoirs à ses Serviteurs dévoués.

Cette armée alayienne fanatique est arrivée en grand nombre, comptant une dizaine de Serviteurs pour plusieurs dizaines de milliers de soldats... En partant d'Alayia, ils étaient près de 100 000 soldats. Et même si lors du voyage ils connurent des pertes, ainsi que durant les différents conflits en Armanda, ils doivent encore compter pas moins de 70 000 soldats.





Dernière édition par Eliow le Ven 3 Jan - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliow
Mon identitéPièces d'or : 71

Mes compétences


MessageSujet: Re: Les Alayiens et le Néant Lun 11 Nov - 9:10


Histoire des Alayiens


Alayia, douce et majestueuse Alayia, que nous regrettons d'avoir dû te quitter...

Alayia, une terre de Néant.. une terre abandonnée...


La terre d'origine des Alayiens se nomme Alayia. Cette terre n'était pas forcément très différente d'Armanda... jusqu'à ce que Néant y jette son dévolu. Il parvint à faire de cette terre Alayia le parfait exemple de ce qu'il prônait : l'extermination de toute magie, de toute nature, la pleine puissante de la destruction, l'édification de grandes villes, majestueuses au demeurant, à son effigie, des villes sombres, grandioses mais noires et ténébreuses, où nulle vie ne pouvait s'y épanouir si ce n'est sous sa férule destructrice. Nul arbre, nulle plante, nul animal sauvage, la nature y perdit tous ses droits, toute sa puissance. Tout ne fut plus que pierre morte et stérile, noires poussières, marbre sombre et lisse. Là où les animaux paissaient antan dans les champs, des statues à la gloire du Néant s'érigèrent au milieu de grandes avenues et de places de pierre, au milieu de terribles volcans traitres et coléreux, aux vapeurs empoisonnées...

Malheureusement bien vite ce continent attira l'attention des autres esprits, qui décidèrent qu'il était temps d'arrêter leur frère Néant, dément selon eux. Après d'âpres combats, le Néant perdit, et fut enfermé par ses frères esprits. Le "Dieu" des Alayiens, s'il ne les abandonna pas, fut incapable de soutenir leur terre d'Alayia, qui fut perdue. Menacée d'être détruite alors par les autres Esprits supérieurs.

Les Alayiens, fidèles soldats et serviteurs du Néant, durent fuir leur si beau continent, aussi stérile soit-il. Ils trouvèrent refuge sur une île, guidé par les Serviteurs du Néant, et attendirent le retour de l'Esprit du Néant. Sur son ordre, ils quittèrent enfin ces îles si indignes de leur Dieu et bravèrent les forces de l'océan. Soumettre Armanda fut leur nouveau but ultime. Ce serait leur nouvelle terre, le nouveau domaine de leur Dieu...


Leur arrivée en Armanda : l'avènement de l'âge d'Obsidienne


L'ère d'argent a vécu en Armanda : il a vu la naissance de la puissante civilisation humaine, il l'a vu se muer en un empire aussi soudé qu'implacable envers ses ennemis, il a vu l'alliance des hommes et des elfes, il a vu le déclin des dragons, leur départ et l'avènement de trois nouvelles générations, il a vu la chute des vampires et leur fuite, puis il a vu leur renaissance et enfin le retour de la guerre. En cette année 1753, il rend enfin son dernier souffle, à l'instant même où un nouveau peuple met le pied sur le continent Armandéen. Alayia sonne la fin d'un âge, bienvenue dans l'ère Obsidienne...


En effet, au milieu de l'année 1753, les Alayiens, portés par leurs gigantesques navires, ont mit le pied sur Armanda et leur gigantesque armée débarque dans le nord de l'empire humain. Ils n'ont que deux généraux à leur tête, Aldakin et Dradrock, mais c'est bien suffisant pour leurs projets. Quelques heures à peine se sont écoulées depuis qu'ils ont débarqué, que leur invasion se met déjà en place : l'âge d'Obsidienne commence. A l'instant où le premier soldat pose le pied nous basculons dans l'âge d'Obsidienne et nous débutons l'année 1 de cet âge (l'année 1 de l'âge d'Obsidienne aurait donc correspondu à n'année 1754 de l'âge d'argent si elle avait existé).

CARTE POSITIONNEMENT DU DEBARQUEMENT ALAYIEN
Spoiler:
 


Une avancée fulgurante


Leur avancée fut fulgurante, et irrésistible. Les armées humaines ? Balayées ! Portés par la force de l'esprit du Néant, ainsi que par leur organisation et leur fanatisme, les soldats Alayiens mirent à genou les villages et les plus petites villes impériales les unes après les autres. La mort attendait ceux qui leur résistaient, les villes conquises étant ensuite appelées à vénérer le Néant ou à être brûlées corps et biens. Le pire dans tout cela ? Certains humains n'attendirent même pas d'êtres conquis pour aller adorer cet esprit revenu de son emprisonnement. Les paroles du Prêcheur Aldakin portaient loin et les promesses de gloire et de puissance pour la race humaine eurent beaucoup d'attraits pour certains. Des villes ouvrirent elles-mêmes leurs portes, tournant le dos à leur roi légitime pour embrasser cette nouvelle religion...

Et les elfes dans tout cela ? Eux qui venaient à peine de se lancer dans la guerre contre les vampires ? Et les vampires d'ailleurs, qui campaient au beau milieu de l'empire humain ?! Que devinrent-ils ? C'est assez simple...

Pas de clémence pour l'abomination ! Pas de pitié pour la magie... Les paroles du Prêcheur étaient limpides à ce sujet, les elfes et les vampires devaient mourir... Et ils moururent en nombre.
Chaque elfe qui tombait entre les mains des Alayiens était exécuté aussitôt, l'armée vampire fut traquée sans relâche et d'innombrables escarmouches eurent lieu, toutes plus dévastatrices les unes que les autres pour le peuple vampirique. Repoussée encore et encore, leur armée se trouve à présent dans les terres sauvages de l'Est, au bord de la débandade, et ce n'est que la poigne de fer de Lorenz Wintel et le talent du Général Blanc qui retiennent encore les combattants terrorisés par cet adversaire insensible à leur magie, et dont le simple effleurement des lames peut faire tomber le plus puissant d'entre eux.

Au bord du gouffre, les trois peuples résistent chacun de leur côté mais pour combien de temps ? Gloria est cernée, Aldaria et Elena ne sont plus en pouvoir de lui venir en aide. Les vampires luttent pour leur survie, les elfes n'ont aucune prise sur cet adversaire. Reste-t-il un espoir ?


Situation actuelle


Après une avancée rapide et impressionnante, les Alayiens semblent stagner et rencontrer quelques difficultés à mettre un point final à leur terrible invasion. S'ils détiennent sous leur joug une grande partie des terres armandéennes, quelques territoires semblent encore leur résister... ou du moins tenter.

CARTE SUR LES CONQUÊTES DE L'ARMEE ALAYIENNE
Spoiler:
 


Les elfes retranchés dans leur forêt sont ceux qui souffrent le moins de cette situation, mais ils sont conscients qu'ils ne seront pas à l'abri très longtemps bien au contraire ! Ceux qui ne vivent pas dans le royaume Elfique par contre courent un grave danger : ils sont des cibles prioritaires pour les Alayiens qui veulent les exterminer !


Les vampires de leur côté sont dans une terrible situation : Lorenz et son armée ont subi des pertes terribles et sont repoussés jusqu'aux terres sauvages de l'est (hors de l'empire). Ils pourraient bien sûr se réfugier à nouveau dans les profondeurs mais leur prince s'y refuse, et d'ailleurs cela ne leur accorderait qu'un sursis... Les vampires qui se trouvent dans l'empire sont eux aussi des cibles prioritaires à exterminer.


Quant aux humains, ils ne sont pas tous dans la même situation :
- Les Kohan et leurs partisans sont sur le point de perdre une guerre qu'ils n'ont maîtrisé à aucun moment. Leurs armées ont été balayées, les pertes sont énormes et ils doivent maintenant se contenter de défendre uniquement les trois plus grosses villes (Aldaria, Elena et surtout Gloria qui est assiégée !).
- Le petit peuple souffre énormément et la tentation de rejoindre les partisans du Néant est grande pour certains, car on leur promet monts et merveilles !
- Ceux qui se sont soumis vénèrent désormais l'esprit du Néant, ce qui lui donne de plus en plus de force. Certains rejoignent même son armée afin d'échapper à la famine qui menace.
- D'autres préfèrent ne se mêler de rien et tenter de continuer à vivre malgré tout : autant dire qu'ils n'ont aucune chance de pouvoir continuer éternellement comme cela...




Dernière édition par Eliow le Lun 11 Nov - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliow
Mon identitéPièces d'or : 71

Mes compétences


MessageSujet: Re: Les Alayiens et le Néant Lun 11 Nov - 9:37


Organisation et Caractéristiques


Il s'agit avant tout d'une armée, régie par une seule loi, une seule règle : le Néant. Leur Dieu. Les Alayiens sont en effet sous un régime de théocratie à part entière. Aucune autre loi n'a sa place en leur esprit. Tout hérétique doit mourir. Convertissez-vous ou périssez, tel est le credo de ces soldats de Dieu. De ces Soldats du Néant.

Une armée très organisée, disciplinée et hiérarchisée


Les Alayiens présents en Armanda, sont tous des soldats d'une grande armée, par la force des choses. On les appelle alors les Soldats du Néant. Cette armée de fanatiques est très organisée et disciplinée.

Elle se compose de Hauts Officiers, d'Officiers et de simples soldats, tous humains alayiens. Depuis peu, quelques humains armandéens sont entrés dans les rangs, mais ils ne peuvent se targuer d'un rang autre que simples soldats pour l'heure : ils doivent encore faire preuve de leur réel dévouement. Leur signe distinctif : leur tatouage qui est à l'effigie de leur dévotion envers le Néant.

Cette armée est menée par les Serviteurs du Néant qui sont alors les Généraux du Néant. Ces serviteurs ne sont plus de simples humains, comme présentés plus loin. Le Néant, qui n'hésite pas à intervenir en faveur de ses adorateurs, contrairement aux autres Esprits, a doté ses fidèles serviteurs de capacités spéciales et particulières que nous décrirons après, dans un chapitre à part.

Si les autres membres de l'armée alayienne (officiers et soldats confondus) n'ont aucun pouvoir particulier (force et vivacité normale d'un humain, pas d'insensibilité à la magie), le Néant ne s'est pas montré ingrat envers eux pour autant et leur a offert un équipement béni par lui, un équipement très spécial fait d'une matière particulière appelée verre noir..

Enfin, est-il utile de préciser que toute désertion ne connaitra qu'une seule et unique peine ? La peine capitale, la mort, voilà ce qui attendra tout déserteur ou apparenté. Tenez-le vous en pour dit...

Leurs spécificités : aucune magie mais le verre noir


Les soldats alayiens sont tous impuissants magiquement, mais ce sont des guerriers souvent expérimentés. Ils n'ont pas la vitesse et la puissance de leur généraux et leur peau n'est pas insensible à la magie, le Néant ne les ayant pas doté de ces dons bénis.

Mais, s'ils sont peut-être de simples humains, ayant une force et une vitalité égale à celles des autres humains d'Armanda, et étant tout aussi sensibles à la magie qu'eux, ils possèdent un équipement particulier, fait d'une matière particulière : le verre noir. Ce verre noir constitue alors aussi bien leur armure, que leurs armes.


Le verre noir est un concentré de vide qui aspire la magie. Les conséquences en sont alors nombreuses :
- Une armure en verre noir protège de la magie en l'absorbant. Certains Alayiens portent des armures légères, d'autre des armures lourdes donc cette protection peut-être plus ou moins importante.
- Cela désactive les enchantements de toutes les armes qui se font parer par le verre noir, et de toute pièce d'armure (ou autre objet) touchée par lui.
- Chez un humain, une blessure (en plus des dégâts habituels) cause une incapacité temporaire d'utiliser la magie.
- Chez un elfe ou un vampire, ça cause en plus des dégâts terribles car ils sont imprégnés de magie justement : une simple blessure le tue si un mage ne les guérit pas très vite.

Cela ne peut par contre pas tuer un dragon : la lame casse sur leur écailles et, si par miracle le serviteur du néant trouve une faille et entame la peau, alors sa lame fond, car la magie du dragon est trop puissante. La blessure qui pourrait être occasionnée malgré tout reste très grave et met énormément de temps à cicatriser.

Citation :
Concrètement en rp, une blessure par une lame en verre noire entrainera :

* chez les humains, une perte de niveau de magie dont la durée sera choisie et déterminée par l'équipe maitre de jeu. Le nouveau niveau temporaire de magie sera également choisi par l'équipe maitre de jeu, avec concertation. Plus la blessure est superficielle, plus la durée sera courte.

* Chez les elfes : normalement une blessure, quelqu'elle soit, par une lame noire est mortelle. Si toutefois l'elfe parvient à recevoir des soins à temps pour échapper à la mort, voici ce qu'il encourt comme conséquence :
- perte de magie : le degré de perte de magie (c'est à dire le nouveau niveau du mage) sera déterminée par l'équipe maitre de jeu avec concertation du joueur. Cette perte de magie pourra être définitive (avec accord du joueur) ou temporaire (la durée sera donc choisie et déterminée par les maitres de jeu). Si la perte est définitive, il pourra être choisie des modalités pour recouvrer le niveau précédent, ou des conditions.
- vieillissement : l'elfe touché verra les années défiler. En effet sa vie est liée à la magie, sans elle il vieillit et meurt. Avant de mourir, il se verra donc vieillir à vitesse grand V jusqu'à ce qu'il soit soigné.
- S'il vieillit jusqu'au point d'atteindre l'âge de déclin, il peut voir survenir sur son physique tous les signes de vieillesse
- S'il vieillit de façon avancée, jusqu'à attendre le seuil de la mort, il peut voir survenir un flétrissement juste avant la mort. Flétrissement qui pourra être corrigé éventuellement grâce à de puissantes magies telles que la magie baptistrale

* Chez les vampires : normalement une blessure, quelqu'elle soit, par une lame noire est mortelle. Si toutefois l'elfe parvient à recevoir des soins à temps pour échapper à la mort, voici ce qu'il encourt comme conséquence :
- - perte de magie : le degré de perte de magie (c'est à dire le nouveau niveau du mage) sera déterminée par l'équipe maitre de jeu avec concertation du joueur. Cette perte de magie pourra être définitive (avec accord du joueur) ou temporaire (la durée sera donc choisie et déterminée par les maitres de jeu). Si la perte est définitive, il pourra être choisie des modalités pour recouvrer le niveau précédent, ou des conditions.
- soif intense : son existence et sa force vitale étant liées au sang qu'il boit, un vampire à l'agonie pourra ressentir une soif intense. Son guérisseur pourrait alors risquer gros...
D'ailleurs si un vampire boit à ce moment-là, il pourrait accélérer les soins reçus. Notez toutefois que le simple fait de boire ne suffira pas à soigner les effets de la lame noire...
- Flétrissement : Flétrissement qui pourra être corrigé éventuellement grâce à de puissantes magies telles que la magie baptistrale





Dernière édition par Eliow le Ven 3 Jan - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliow
Mon identitéPièces d'or : 71

Mes compétences


MessageSujet: Re: Les Alayiens et le Néant Lun 11 Nov - 9:58


Le Néant


Fiche du Néant (je ne peux pas la copier) et y mettre le bel avatar qu'il y a dans la bataille ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliow
Mon identitéPièces d'or : 71

Mes compétences


MessageSujet: Re: Les Alayiens et le Néant Lun 11 Nov - 10:11


Les Serviteurs du Néant


Nous les avions déjà maintes fois évoqués plus haut. Si les Alayiens en tant que tels sont des humains à part entière, et des soldats du Néant, il en est tout autre de ceux que l'on nomme Serviteurs du Néant. Généraux de l'armée, ce sont plus que des Hommes, plus que de simples Alayiens. Ce sont des guides, des fanatiques qui ont vendu leur âme au Néant et plus encore...

Ce ne sont pas des Humains


Bien que possédant un corps humain, ils ne peuvent pas être considérés comme appartenant à cette race. En effet il s'agit en vérité d'un esprit décédé (souvent un Alayien, en tout cas un converti au Néant !) qui a été suffisamment fanatique durant sa vie pour obtenir le privilège de revivre. Au lieu de suivre l'esprit de la mort, ils sont incorporés au Néant jusqu'au moment où celui-ci trouve un humain qui accepte de croire en lui et d'ouvrir son esprit. A ce moment là, il intègre l'esprit du décédé dans celui de l'hôte.

Le plus souvent, il y a lutte avant que le nouvel esprit ne prenne le contrôle du corps de l'hôte, mais parfois celui-ci s'efface de lui-même par soumission au Néant. Dans tous les cas, l'esprit de l'hôte est totalement effacé, il ne reste plus rien de lui et c'est totalement irréversible ! On peut considérer qu'il est mort même si on ne sait pas trop ce qu'il advient alors de son âme (sans doute rejoint-elle l'esprit de la mort).

Lorsque le processus (très court, maximum quelques heures) est terminé, on peut considérer que le Serviteur du Néant a été créé.


Signes caractéristiques


Il est assez facile de les reconnaître. Ils portent tous un tatouage représentant un cercle incomplet sur le dos de la main. Ce tatouage n'évolue pas contrairement à ceux des soldats Alayiens.

Un autre signe particulièrement frappant est leurs yeux : des yeux vides, entièrement noirs.

A part ces deux particularités, ils gardent l'apparence de l'humain qu'ils possèdent. Mais au contraire des simples soldats Alayiens, ils ont aussi des pouvoirs très spécifiques offerts par le Néant...


Des fanatiques dotés de dons et de pouvoirs par le Néant


Totalement insensibles à la magie, ils possèdent toutefois une force et une vitesse similaire à celles d'un vampire et ont tous une arme en verre noir bénie par l'esprit du Néant.

Voici le détail des capacités et pouvoirs donnés par le Néant à ses fidèles Serviteurs :
Citation :
>> Résistance totale à la magie
>> Force/résistance/agilité équivalente à celle d'un vampire
>> Création de vortex personnel (peut emmener une personne où elle veut, dépense d'énergie proportionnelle à la distance parcourue)
>> Choc du néant (équivaut au sortilège de choc, fait voler les ennemis plus loin)
>> Guérison (leurs blessures même très graves guérissent en quelques secondes grâce à une prière au néant)
>> Consécration du néant (interdit la magie dans une zone limitée pour quelques heures, peut être brisé par un jeune dragon avec un gros effort ou un dragon adulte avec un effort moyen)

>> Consécration ultime (interdit à jamais la magie dans une zone, il faut 3 serviteurs pour la lancer et plusieurs jours de prières, peut-être brisé par un dragon adulte au prix d'une immense dépense d'énergie) sous réserve autorisation admin
>> Complainte du néant (fais intervenir le néant qui lance un tremblement de terre, un tsunami ou une tornade (au choix) besoin de 3 serviteurs pour le lancer et jet de dés (1 chance sur 2) ils en ressortent épuisés) sous réserve autorisation admin


Attention, il ne s'agit pas vraiment d'une magie, mais du pouvoir du néant. Il n'est activé par aucun geste clé mais uniquement par des prières (plus ou moins longues et plus ou moins compliquées selon l'effet voulu). Il est beaucoup plus puissant que la magie des totems (qui ne sont qu'esprits inférieurs) et celle des mages normaux. Il est par contre plus limité et parfois il faut plusieurs serviteurs pour le lancer.

De plus l'esprit du néant peut-être capricieux et refuser d'intervenir pour une raison parfois obscure !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliow
Mon identitéPièces d'or : 71

Mes compétences


MessageSujet: Re: Les Alayiens et le Néant Lun 11 Nov - 10:50


Dévoreuse


Dévoreuse, Dévoreuse... Ce nom vous dit quelque chose ? Bien sûr qu'il vous dit quelque chose. Il s'agit de la célèbre arme apparue en Armanda, qui a déchainé la convoitise de tous ou presque... Une arme redoutable, capable d'aspirer la force des dragons... Vous vous demandez alors son lien avec le Néant et les Alayiens ? Et bien tout simplement, Dévoreuse a été forgée par le Néant et offerte aux Alayiens il y a longtemps. Voici son histoire... Voici ce qu'elle est...


Qu'est donc Dévoreuse


Dévoreuse est une bague. Mais pas une bague comme les autres. Il s'agit d'une bague créée comme une arme. On ne sait que peu de choses sur elle. Le peu que l'on en sait pourrait se résumer en ces quelques lignes : elle a été créée par le Néant, pour son peuple, les Alayiens, pour détruire la magie, la magie draconique.

Les Alayiens haïssaient et craignaient en effet la magie, surtout les dragons. Leur Dieu, le Néant, voulut alors protéger ses adorateurs des dragons qui voulaient faire leur nid sur le continent riche et prometteur d'Aalyia : il leur offrit une chevalière noire qu'il leur présenta sous ce nom étrange. Dévoreuse était née...

Toutefois, on ne sait comment ni pourquoi, mais les Alayiens perdirent le contrôle de la chevalière. Du moins est-ce ce que l'on entend raconter. Mais ne racontait-on pas aussi que ce peuple était éteint et n'existait plus ? Quelle est la véritable histoire de Dévoreuse ? Comment cette arme alayienne a-t-elle pu parvenir en Armanda ?


Le grimoire d'Alderick


Tant de questions... et si peu de réponses... Si vous voulez vraiment tout savoir, du peu que l'on sait du moins, il vous faudra lire un célèbre grimoire, à l'histoire sinistre. Le Grimoire d'Alderick. Oserez-vous, oui oserez-vous, vous, curieux, tourner les pages de celui-ci ?

Spoiler:
 


Les pouvoirs de Dévoreuse


Dans ce même grimoire, on peut y lire, à la toute fin, les pouvoirs dévastateurs de cette arme noire. Pouvoirs fous, pouvoirs destructeurs... Pouvoirs de la mort.. Mais les mots me manquent, me font frissonner d'horreur, je préfère laisser le grimoire vous les décrire...

Citation :
Ultime chapitre, les pouvoirs de Dévoreuses

Pour terminer et avant de mourir il me reste un dernier devoir à accomplir, je résume ici tout ce que j'ai appris de Dévoreuse pendant toute ces années. Puisses ces connaissances vous sauvez tous et sauver ce monde. Puissiez vous pardonner mes erreurs et celles de mon ami aux écailles blanches, puisse la magie survivre longtemps car elle est le coeur de tout et qu'un monde sans coeur n'est qu'un monde terne et vide comme je l'ai appris si douloureusement. Adieu Armanda, pardonnes moi...

Pouvoirs de la chevalière Dévoreuse :

  • >> Aspire la force des dragons jusqu'à les tuer si le porteur la pointe vers eux avec l'intention de détruire (peut donc détruire la malédiction mais aussi le continent). Il peut ensuite puiser la puissance dans la chevalière, tant qu'il la garde au doigt. Dès lors qu'il la retire la puissance contenue s'échappe presque (ce mot est important) entièrement et est irrémédiablement perdue, il faut recommencer à zéro et la recharger.

  • >> Fait baisser l'alignement du porteur de 10 points par nouveau rp posté (pas topic, rp). Cette perte d'alignement a lieu que l'on porte la bague au doigt ou pas.

  • >> Coupe les dragonniers de leur dragon dans un rayon de quelques mètres qu'elle soit portée au doigt ou pas

  • >> Effets sur la magie, les perso baissent de deux rangs lorsqu'ils sont à la portée de dévoreuse. Les sorts qu'ils lancent peuvent échouer, ou avoir des effets imprévus et parfois dévastateurs
    Seul celui qui la porte au doigt peu lancer des sorts parce qu'il puise la puissance magique en elle jusqu'à ce qu'elle soit épuisée (cela dépend de la magie qu'elle a aspiré avant, le mieux étant d'aspirer celle des dragons). Répétons bien que si il la retire de son doigt la puissance s'échappe et il faut à nouveau la remplir ce qui peut être très difficile.

  • >> Ne peut être détruite, allonge à l'infini la vie du porteur

  • >> Elle a une vie propre, lorsqu'elle s'éveille elle peut causer de grands malheurs autour d'elle simplement pour attirer l'attention et trouver un porteur


Qu'est donc devenue Dévoreuse


Citation :
Eveillée depuis peu, elle attend patiemment son heure. Elle a déjà provoqué quelques catastrophes en espérant attirer l'attention, cela n'a pas suffit. Une puissance ravageuse l'a frôlée, excitant sa convoitise et son ardeur mais très vite le calme est retombé. Personne ne s'est emparé d'elle... Elle n'a pas réussi à attirer suffisamment l'attention. Cela suffit à présent, il est temps !

Une tempête se lève sur tout Armanda, une tempête qui n'a absolument rien de naturel. Elle est trop puissante, trop destructrice, trop... Maléfique. Le ciel est noir, si noir que les yeux des vampires eux même peinent à le percer. Soudain, un flash ! Est-ce un éclair ? Non... Cela n'y ressemble pas... A travers tout le continent les dragons et leurs liés s'immobilisent, le souffle coupé. Pourquoi se sentent-ils fatigués tout à coup ? Ils s'interrogent quelques temps puis passent vite à autre chose, sans doute ont-ils trop tiré sur la corde... Après un court laps de repos tout semble revenir à la normale.

Au même moment un étrange phénomène touche quelques personnes apparemment au hasard. Une migraine atroce s'est emparée de leur crâne, un sifflement continu agresse leurs esprits. Il semble dire quelque chose.. Quelque chose comme...

Ssssssssssssssss... soiiiiisss à moiiii... Viiiens à moiii..."

A l'instant même où ils comprennent que le sifflement à un sens il se fait plus agressif, si agressif.. Si... Douloureux ! A Travers le monde, des elfes, des hommes et des vampires s'écroulent. Pourquoi ? Qu'ont-ils en commun ? Un flash se fait dans leurs têtes, une image s'impose dans leur esprit...

La course à Dévoreuse a commencé... Des elfes, des hommes et des vampires sont à sa poursuite. Et les Alayiens, nouvellement débarqués en Armanda, ne sont pas en reste non plus, bien déterminés à récupérer cette arme redoutable qu'était la leur. Volée, ils la leur ont volée ! Mais ils comptent bien la récupérer, et quiconque s'y opposera sera condamnée à périr, foi de Serviteurs !

Dévoreuse est tombée entre les mains de la vampiresse Hyrriena Moledvina qui a pris la fuite avec elle, au nez et à la barbe des serviteurs du Néant ! Toujours en fuite et poursuivie par l'implacable Lyra du Néant, elle a pu se servir de la furtivité de ceux de sa race pour lui échapper encore et encore. C'est à nouveau cette furtivité, et sans doute aussi une grosse part de chance, qui lui a permis de ne pas se faire capturer par les Chevaliers des Larmes d'Alderick lancés eux aussi à sa poursuite dans leur quête pour retrouver Dévoreuse ! Perdue dans ce continent qu'elle ne connaît pas encore, Lyra a dû renoncer momentanément à rattraper Hyrriena, et, privés de leur chef gravement blessé, les chevaliers des Larmes n'ont pas eu plus de succès.

Mais Dévoreuse semble avoir décidé qu'il était temps de changer de porteur... Qui sera le prochain élu ? Vous ? Ou peut-être vous ? Serez-vous un Alayien ? Ou serez-vous Armandéen ? Traitre ou fidèle ? Dévoreuse choisira... et dévoreuse portée sera...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Les Alayiens et le Néant

Revenir en haut Aller en bas

Les Alayiens et le Néant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les meutes d'Esfelia :: Le coeur de la forêt :: Zone libre-