AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Les elfes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Eliow
Mon identitéPièces d'or : 71

Mes compétences


MessageSujet: Les elfes Sam 19 Oct - 13:03


Les Elfes


Les elfes sont des créatures magnifiques, d'une beauté et d'une grâce rares et envoutantes, souvent enviées par les autres peuples. Les elfes sont empreints de magie et sont réputés pour être sages, posés, réfléchis. Un peu trop peut-être, pouvant les faire passer parfois pour des inactifs ou des indécis. Vous trouverez ici tout ce qu'il faut savoir sur eux, de leur histoire, à leurs mœurs, en passant par leurs magie et caractéristiques.

La race elfique est un bon choix pour une personne souhaitant un personnage puissant et sage, de préférence bénéfique, bien qu'il soit possible d'en faire un être maléfique. Attention toutefois au fait que la magie s'éteigne, le pouvoir elfique était en déclin jusqu'à ce que les dragons reviennent... Si la magie disparait, ce peuple dépérit et risque l'extinction.


Pour tout savoir sur les elfes:
1) Histoire
2) Territoire et organisation
3) Langage et coutumes
4) Compétences, points forts/faibles
5) Livre de magie (topic à part)






Dernière édition par Eliow le Mar 29 Oct - 17:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliow
Mon identitéPièces d'or : 71

Mes compétences


MessageSujet: Re: Les elfes Sam 19 Oct - 14:24


L'histoire des Elfes


Les elfes sont un peuple très ancien. Ils sont les protecteurs de la nature et ont toujours vécu en harmonie avec elle, la protégeant même au besoin. Ils sont de puissants magiciens et de bons guerriers, de plus ils ont cette sagesse que procure une vie longue et harmonieuse passée dans la méditation.

Un peuple en exil, fuyant une malédiction...


Les elfes peuvent prétendre être les premiers bipèdes arrivés sur Armanda. Dans leurs immenses bateaux aux voiles blanches, ils débarquèrent au début de l'âge de Bronze à l'extrémité sud-ouest du continent, apeurés, affamés, perdus... et furent accueillis par les nobles dragons eux-mêmes. Si les premières rencontres furent déroutantes de part et d'autre et créèrent quelques mouvements de panique parmi les elfes, très vite une relation de vive curiosité, de réel intérêt puis de respect mutuel s'instaura.

Leonefir Evanealle, dirigeant de peuple elfique, conta alors leur histoire. Honorable et très ancien peuple, la communauté elfique était constituée de plus d'un milliard d'elfes résidant tous en bonne entente sur le continent Sylvaniel. Ils y vivaient en harmonie avec la nature, en honorant les esprits et en faisant de l'équilibre de l'univers leur credo. Jusqu'à... Jusqu'à ce qu'une terrible malédiction ne les frappe.

Une malédiction nommée vampire. Oui, vampires : vampires qui étaient en réalité leur propre création même si involontaire, vampires dont le premier était en fait un elfe maudit, nommé Enalfir, maudit par les esprits eux-mêmes en répression de ses actes effroyables, vampires enfin qui les ont forcé à fuir et quitter leur si bel Sylvaniel. En effet, quand Enalfir se releva de la mort, il s'empressa de contaminer d'autres membres de sa famille, formant ainsi les premiers vampires du monde, puis vint le tour d'autres elfes, et d'autres, et d'autres encore.... Une guerre sans fin s'ensuivit entre elfes et vampires, les uns chassant le jour ceux qui les tuaient la nuit...

Se sentant totalement démunis, dépassés, face à cette horde de vampires toujours plus nombreuses, et se sentant également délaissés, abandonnés par les esprits qu'ils avaient dans le même temps presque reniés, les elfes virent leur peuple se faire décimer. Le seul salut résidait dans la fuite. Le voyage par bateaux dura bien longtemps, les elfes menaçant de perdre espoir, jusqu'à ce qu'Armanda ne leur tende les bras.

Touchés par cette histoire, les dragons acceptèrent d'accueillir les elfes en leurs terres et les guidèrent vers les vieux bois, où le beau peuple s'installa et prospéra. Mais jamais les elfes ne purent oublier...

...pour mieux la retrouver...


Si les elfes avaient fui la malédiction qui les avait frappés sur Sylvaniel, elle sembla toutefois vouloir les suivre jusque dans leur exil ! En effet, sournoisement cachés dans les cales de l'un des bateaux, deux êtres avaient su s'infiltrer. Deux êtres... Deux vampires... Voyage éprouvant alors que fut le leur, confinés dans l'ombre des bateaux, assoiffés, frôlant la folie, mais tenant bon grâce à une étonnante volonté de survivre à leurs frères restés en arrière condamnés.

Eux aussi assistèrent à l'accueil des dragons, eux aussi purent s'émerveiller du nouveau continent qui leur promettait une nouvelle renaissance. Eux aussi s'y installèrent... et prospérèrent. Ils devinrent rapidement trois, puis quatre, puis dix, cent... La race des vampires prenant alors peu à peu son essor. Bien vite alors le guerres entre les deux races reprirent, et la paix tant prisée par les elfes ne fut que doux rêve éphémère.

Même l'arrivée du peuple des Hommes ne parvint pas totalement à apaiser les braises ardentes de cette guerre ancestrale. Il fallut attendre plusieurs centaines d'années, après tant de conflits et de guerre acharnés, d'alliances inégales avec les Hommes, pour qu'enfin les vampires se voient refoulés, chassés, repoussés dans les terres inhospitalières de l'extrême est. Un ersatz de paix naquit alors vers l'âge d'argent. Elle aurait pu continuer ainsi, les elfes en avaient tant prié les esprits...

Mais c'était sans compter deux événements majeurs qui menaça de nouveau le beau peuple : le départ des dragons d'une part, qui menaça la magie d'Armanda et menaça plus particulièrement les elfes d'un nouveau déclin, eux dont la magie est si primordiale et si vitale ; et la renaissance du peuple vampire d'autre part, sous la bannière d'un chef unique au nom de Lorenz Wintel. Les elfes allaient-ils de nouveau fuir ? Ou feraient-ils face cette fois à leur destin ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliow
Mon identitéPièces d'or : 71

Mes compétences


MessageSujet: Re: Les elfes Dim 20 Oct - 11:30


Territoire, Politique et Organisation


Le territoire des elfes se situe au cœur de la forêt de l'ouest, au climat des plus pluvieux. Il n'est pas très étendu, ne s'étendant pas même sur tous les vieux bois, qui enserrent aussi en leur sein le territoire des baptistrels, un peu plus loin à l'écart. Le royaume elfique est protégé par les bosquets magiques, une frontière magique qui ne s'ouvre qu'avec l'assentiment des elfes. Il ne s'agit peut-être pas d'une riche terre fertile, et le royaume elfique ne croule peut-être pas sous les richesses, mais cela importe peu au beau peuple, qui chérit plus que tout sa forêt et la vie foisonnante qu'elle protège.


Patriotisme




Merci à Lorenz Wintel pour ce drapeau


Devise


~ La magie coule dans nos veines, notre regard s'élève vers le ciel.
~ Ecoute le chant des arbres et laisse toi guider par sa sagesse millénaire.


Merci à Eanlys Diansin pour cette devise

Hymne



Au commencement
Au temps d'avant le temps d'antan
De nos navires blancs nous vînmes
Par delà les flots cristallins

Gardiens d'un monde en guerre
Nous n'avons jamais abandonné
Les enfants de cette terre
Qui nous accueillit, nous les premiers nés

Gardien d'un monde de magie
Nous avons vécu dans notre forêt
Détenteurs de secrets enfouis
Que nous gardons à jamais

Au commencement
Au temps d'avant le temps d'antan
De nos navires blancs nous vînmes
Par delà les flots cristallins

Nos guerriers à l'armure brillante
Combattent les ombres de leurs fers
Nos Vierges aux chevelures d'étoiles filantes
Guérissent les maux de la terre

Nos nobles guides, Nos sages éclairés
Dont les mots sont plus forts encore que les armes
Nos Chanteurs, Nos Artistes
Dont les œuvres percent les âmes

Au commencement
Au temps d'avant le temps d'antan
De nos navires blancs nous vînmes
Par delà les flots cristallins

A présent nous observons le monde
Dans sa gloire et dans sa peine
A présent nous attendons que l'heure tombe
Dans son horreur et dans sa haine

A présent nous rassemblons toute notre rage
En prévision de notre ultime combat
A présent nous rassemblons tout notre courage
En prévision de notre trépas


Merci à Merithyn Shadowsong pour cette hymne


Uniforme


Les soldats forestiers elfiques portent une armure en accord avec leur environnement de prédilection. Ainsi ils possèdent une tenue de cuir couleur de mousse, gainée afin de ne pas les gêner, et renforcée par de la fibre de feuilles.

Leur torse est couvert par une tunique dont les pans descendent sur les genoux, filée d'écorces fines, et dont les manches serrées laissent place à de hauts gants montant jusqu'aux coudes et doublés de fourrures internes afin de protéger du froid, le bout des doigts est doublé d'une fine fibre végétale enchantée afin de ne pas se briser. Les épaules sont dissimulées par des épaulières faites de trois couches de cuir superposées et maintenues par des bandes de cuirs où vient s'agrafer une chaine couleur d'argent portant une unique gemme blanche. De même les coudes sont renforcés par une bande de cuir et de velours couleur de mousse, les poignets quant à eux sont entourés de bracelets de force faits d'argent. La ceinture est faite d'un baudrier de cuir doublé de soie de grise et de feuilles et permet d'accrocher les fines lames elfiques ainsi que deux carquois de flèches, le tout tombant sur le haut des cuisses mais sans gêner les mouvements.

Leurs pantalons de cuir portent une doublure externe servant de jambières, et des bandes de cuir les ceignent sur toutes leur longueur, contrairement aux mollets laissés libres en dehors de hautes bottes montant jusqu'aux dessus des genoux et portant sur chaque côté un sigil d'argent gravé d'un arbre.

Ils portent une cape tombant souvent dans le creux des reins, de couleur verte pour les soldats et d'argent fluide pour les officiers. De même ceux-ci portent, en plus de la tenue classique, un surcot de mailles de mythril très fines contrairement aux soldats portant eux un casque conique formé de deux parties, l'une tout en courbes entourant les joues et l'arrière du crane et l'autre aux formes plus élancées et plus aériennes dissimulant le haut du crane et le front, les yeux restant libres afin de ne pas gêner les tirs. Leurs arcs et armes de poing se portent soit sur le dos soit sur le flanc de leur bras d'arme.

Merci à Merithyn Shadowsong pour cet uniforme

Lois et Protocoles en vigueur



Hiérarchie sociale elfique

Le peuple elfique est un peuple très ancien et très structuré qui a su survivre sans aucune guerre clandestine pendant des siècles, ce qui n'est pas un mince exploit.

Ceci est surtout dû à leur système de politesse très complexe mais respecté par tous. Il permet de se situer rapidement dans leur hiérarchie sociale, puis leur hiérarchie politique, et donc de ne pas vexer les autres. Cela peut paraitre étrange pour les représentants des autres peuples qui se retrouvent incapables de retenir tous ces protocoles, mais c'est un système qui a fait ses preuves et les elfes y sont très attachés.


  • La notion de famille est très importante chez les elfes. C'est d'ailleurs la notion la plus ancrée de toutes, un elfe sans un nom de famille n'est rien.
    Toutes les familles sont bien entendu très anciennes et ont leur propre histoire. C'est cette histoire qui définit la place sociale de la famille dans la société elfique. Une famille qui a eu une histoire retentissante et glorieuse aura de grande chance d'avoir un rôle important dans leur société.

  • Comme vous l'aurez compris, c'est l'appartenance à telle ou telle famille qui définit la place sociale d'un elfe. Un membre de la famille impériale, quelque soit son rôle dans l'empire elfique, sera toujours traité comme un prince, même s'il choisit de devenir armurier.

  • Ensuite dans une même famille, l'autorité va toujours aux plus âgés. L'elfe le plus âgé d'une famille est appelé le patriarche ou la matriarche et c'est lui qui commande les autres. Le plus jeune de la famille ne commande personne et doit le respect à tout le monde. Ceci est valable dans toutes les familles, de la famille impériale aux familles les plus modestes.

  • En résumé, un elfe âgé de 678 ans devra le respect à tous les membres de sa famille qui sont plus âgés et à tous les membres des familles qui lui sont supérieures en hiérarchie quelque soit l'âge. Il exigera le respect et pourra commander tous les membres de sa famille qui auront moins de 678 ans et tous les membres des familles inférieures en hiérarchie quelque soit leur âge.


Remarque : un tableau des hiérarchies sera établi lorsqu'il y aura suffisamment d'elfes sur le forum. Pour le moment, retenir que la famille la plus haute est la famille impériale suivie de près par les familles membres du conseil.






Pouvoir politique elfique


La société elfique est très complexe et a toujours fonctionné de la même façon, aussi loin dont on peut se souvenir. Pour tout dire, les elfes n'aiment pas beaucoup le changement et il leur faut parfois des siècles pour en effectuer même un petit.

Ils sont gouvernés par un conseil, lui-même présidé par une impératrice. L'impératrice elfique a bien moins de pouvoir que l'empereur humain, mais elle est très respectée et son avis est toujours écouté.

Le conseil est essentiellement formé des plus nobles et des plus anciennes familles elfiques, celles qui ont su se démarquer par des faits retentissants, des exploits, des services majeurs rendus au peuple elfique... C'est ce conseil qui détient en fait le réel pouvoir. Chaque décision cruciale doit obtenir son assentiment. Les délibérations ont lieu après réunion du conseil, l'avis de tous, dont l'Impératrice, est écouté avec attention, et les décisions sont ensuite votées à la majorité absolue.

Les conseillers sont d'ordinaire au nombre de treize, mais ce nombre n'est pas fixé définitivement et il est déjà arrivé que ce nombre diminue, suite au départ ou au décès d'un des leurs sans parvenir à lui trouver un successeur décent, ou que ce nombre augmente, suite à une situation exceptionnelle nécessitant des mesures d'urgence importantes par exemple ou suite à la volonté du Conseil de promouvoir une famille notable. Toutefois, le Conseil prend garde à ce que ce nombre reste toujours impair, pour éviter toute inertie dans la prise de décisions.
De même tout changement de constitution du Conseil, que ce soit dans sa composition, les nominations ou destitutions, ou dans son nombre ou sa répartition, est soumise à une assemblée exceptionnelle du Conseil et la décision doit obtenir les trois quarts des suffrages et non plus une simple majorité.

Nul besoin de préciser que certaines affinités politiques ont eu tendance à se démarquer au sein du Conseil, formant alors trois grands mouvements :
- les conservateurs, les membres du Conseil ayant tendance à prôner l'autarcie, le conservatisme des mœurs elfiques, le renfermement des elfes dans leur royaume, un certain racisme prononcé aussi envers les autres peuples, certains extrémistes allant jusqu'à prôner parfois de reprendre les bateaux pour d'autres terres plus accueillantes ;
- les libéraux, les membres du Conseil qui prônent l'ouverture du peuple elfique aux autres peuples, la création d'alliance à long terme et pas seulement à l'occasion de guerre, le partage de connaissance et de richesses, ceux qui prônent enfin la compréhension des autres peuples, certains passionnés allant jusqu'à pousser leur volonté de tolérance aux vampires....
- les impérialistes enfin, les membres du Conseil ayant tendance à soutenir la famille impériale en toute occasion quand les litiges se font trop sentir surtout. Plus précisément, ces membres-là peuvent très bien s'affilier d'une façon générale à un des deux précédents courants, mais en cas de crise ou de conflit, ils se rangeront à l'avis de leur Impératrice.

Ces courants ne sont pas figés, certains membres du Conseil peuvent d'ailleurs ne se sentir affilié à aucun véritablement, osciller entre chacun... Les alliances se faisant alors et se défaisant au gré de l'histoire.







Protocole : Les codes de politesse

La première règle de politesse des elfes, la règle élémentaire est que, lorsque quelqu'un vous salue, vous devez répondre par un salut (elfique ou cérémonial selon les circonstances).

  • Le salut elfique : poing droit fermé soutenant la main gauche ouverte, s'incliner légèrement sans quitter votre interlocuteur des yeux.

  • Le salut cérémonial : pour les membres d'une famille qui vous est très supérieure en hiérarchie ou pour quelqu'un que vous souhaitez honorer. Il s'agit de croiser les deux mains sur la poitrine et de s'incliner profondément, ne se relever que lorsque votre interlocuteur vous le permet.

  • Saluer un membre de votre famille plus âgé : c'est à lui de vous saluer en premier s'il le souhaite, s'il ne le fait pas vous ne pouvez en aucun cas lui parler. Vous pouvez lui faire comprendre que vous désirez lui parler en soutenant son regard.

  • Saluer un membre de votre famille moins âgé : vous n'êtes pas obligé de le saluer mais vous pouvez le faire, il ne pourra pas vous parler tant que vous ne l'aurez pas salué. Il peut solliciter votre attention en soutenant votre regard, ce serait alors l'humilier que de ne pas lui accorder.

  • Saluer un membre d'une famille supérieure : c'est à lui de le faire s'il le souhaite, vous ne pourrez pas lui parler tant qu'il ne l'aura pas fait. S'il est très supérieur en hiérarchie (plus de deux rangs ou appartenance à la famille impériale) alors vous devrez utiliser le salut cérémonial pour le saluer à son tour.
    Seul le patriarche de votre famille peut solliciter une audience pour vous avec un membre d'une famille supérieure si celui-ci ne vous a pas accordé son salut.

  • Saluer un membre d'une famille inférieure : C'est à vous de le faire si vous le souhaitez, il ne pourra pas vous parler tant que vous ne l'aurez pas fait. S'il est très inférieur en hiérarchie, il utilisera la salut cérémonial pour vous répondre et vous devrez lui permettre de se redresser.
    Seul le patriarche d'une famille inférieure peut venir vous demander une audience avec une personne que vous n'aurez pas saluée.


Citation :
A ne pas faire :

Chez les elfes, il est considéré comme très impoli de ne pas révéler son identité à une personne qui vous a révélé la sienne. De même, un elfe n'agressera jamais une personne qu'il a saluée sauf insulte grave. Il considérerait comme particulièrement grossier d'être attaqué par une personne après avoir été salué.

Pour finir, il faut savoir que les visiteurs humains sont les bienvenus chez les elfes à condition de respecter leurs coutumes (difficiles) et de ne pas s'attarder.

Batifoler avec une ou un elfe est par contre très très mal vu : l'elfe en question sera mis au ban de sa société et l'humain risque l'exil au minimum avec interdiction de revenir.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliow
Mon identitéPièces d'or : 71

Mes compétences


MessageSujet: Re: Les elfes Dim 20 Oct - 12:34


Langage et coutumes


Le langage et les us et coutumes elfiques sont très différents de ceux des humains et des vampires et surtout très complexes.

Langage


Si les elfes maitrisent parfaitement le langage commun, langage imposé par le monde des Hommes, et ce dans ses accents les plus nobles et les plus chantants, il n'en reste pas moins que les elfes possèdent leur propre langue. La langue elfique, issue de leur ancien monde Sylvaniel, qui a connu quelques évolutions depuis l'arrivée du beau peuple en Armanda, mais très peu.

Il n'existe pas vraiment de variantes. Eventuellement quelques mots presque perdus, usités par quelques vieux elfes particulièrement âgés, ou quelques variantes de tournures de phrase. Mais rien qui ne compromette la compréhension générale.


De l'usage de la langue elfique dans vos RPs

Vous pourriez avoir envie d'utiliser ce langage elfique dans vos RPs, ce que nous comprenons tout à fait. Nous tenons toutefois à soumettre quelques petites règles pour permettre à tous de comprendre un minima le langage utilisé.

  • Nous sommes parfaitement conscients qu'il n'existe à l'heure actuelle aucun site ou logiciel traducteur français/elfique (si vous en connaissez un qui ne traduit pas uniquement des pseudos, cela nous intéresse !). Ceci est très certainement dû au fait qu'il s'agit avant tout d'un langage imaginaire qui, même s'il a parfois été travaillé à l'extrême (par l'emblématique Tolkien notamment), reste incomplet et donc difficilement utilisable.

  • Nous vous demandons tout de même de ne pas vous laisser aller à de l'invention pure et simple, mais d'utiliser au maximum toutes les ressources connues et données ici, afin que vos phrases ne soient pas juste un grand n'importe quoi. Nous ne vous demandons pas d'étudier le langage elfique, mais nous vous fournissons un lexique et quelques règles simples à appliquer pour créer des phrases qui seront sinon correctes, du moins compréhensibles.

  • Bien entendu, nous fermerons les yeux sur toute faute de syntaxe, conjugaison et tournures de phrases, pour la simple et bonne raison que nous n'en avons de toute façon pas le choix et qu'il s'agit ici de ne l'utiliser qu'en RP.

  • Merci aussi de bien vouloir donner la traduction de vos phrases sous chaque dialogue de façon aussi claire que possible, afin que vos partenaires ne soient pas obligés de se transformer en linguiste pour vous comprendre.

  • Pour finir veuillez limiter le langage Elfique uniquement à quelques rares dialogues et non pas à vos RPs complets et de façon systématique. Le langage Elfique peut certes enjoliver vos RPs mais c'est comme tout, il ne faut pas en abuser ! Nous vous rappelons qu'il vous est aussi possible d'écrire en bon français et de signaler par un code couleur à votre partenaire que votre personnage parle en elfique.


Citation :
IMPORTANT
Parce qu'il existe de nombreux langages Elfiques différents tirés de pas mal d'œuvres, parfois diamétralement opposées, et parce qu'il a fallu faire un choix, nous vous informons que la quasi majorité des expressions et mots que vous trouverez ici sont tirés de la langue dite "Sindarin" (Seigneur des Anneaux).
Nous vous demandons de respecter ce choix au maximum dans vos RPs !


Au prochain paragraphe, vous trouverez quelques expressions connues, puis un lexique aussi complet que possible, suivi d'un lien vers un site vous expliquant les règles de base de ce langage.





Quelques expressions connues en elfique

  • Elen síla lúmenn' omentielmo.
    (Une étoile brille sur l'heure de notre rencontre.)

  • Arwen vanimalda, namárie !
    (Ô belle Arwen, adieu !)

  • Ai ! laurie lantar lasi súrinen, yéni únótime ve aldaron rámar ! Yéni avánier ve linte yuldar lisse-miruvóreva mí oromardi Andúne pella Vardo nu luini tellumar, yassen tintilar i eleni ómaryo lírinen airetario. Sí man i yulma nin enquantuva ? An sí Varda, Tintalle, Elentári ortane máryat Oiolosseo ve fanyar , ar lumbule unduláve ilye tier ; ar sindanóriello mornie caita i falmalinnar imbe met ar hísie untúpa Calaciryo míri oiale. Sí vanwa ná, Rómello vanwa, Valimar. Namárie ! Nai hiruvalye Valimar. Nai elye hiruva. Namárie !
    " Farewell, Altariel's lament un Lórien "

    (" L'adieu, complainte d'Altariel dans la Lórien "
    " Ah ! comme l'or tombent les feuilles dans le vent, de longues années innombrables comme les ailes des arbres ! Les longues années ont passé pareilles à de rapides gorgées d'hydromel sucré dans les hautes salles au-delà de l'Ouest, sous les dômes bleus de Varda, où les étoiles tremblent dans le chant de la voie sainte de la reine. Qui à présent remplira la coupe pour moi ? Car désormais l'Enflammeuse, Varda, la Reine des Etoiles a élevé ses deux mains comme des nuages, à partir du mont Toujours-Blanc, et toutes les routes se sont profondément noyées dans la brume ; et venues d'un pays gris les ténèbres s'étendent entre nous sur les vagues écumantes et la brume recouvre les joyaux de la Calacirya pour toujours. Perdu désormais, perdu pour ceux de Est, est Valimar ! Adieu ! Peut-être trouverez-vous Valimar. C'est peut-être vous qui la trouverez. Adieu ! ")

  • Aiya Earendil Elenion Ancalima !
    (Voyez Earendil le plus brillant d'entre les Astres !)

  • A laita te, laita te !
    (O bénissons-les, bénissons-les !)

  • Tandave laituvalmet !
    (Longtemps nous les chérirons tous deux !)

  • Sinome maruvan ar hildinyar tenn' Ambarmetta !
    (En ce lieu je m'établirai, et mes héritiers, jusqu'à la fin du Monde !)

  • Morimaite-sincahonda.
    (Á la main-noire, coeur de pierre.)

  • A vanimar, vanimálion nostari !
    (O belles personnes, parents/géniteurs de nombreux beaux enfants !)


Sources
Spoiler:
 





Coutumes

Les elfes sont particulièrement attachés à leurs us et coutumes, qui sont souvent intimement liées à leur nature, à la magie et à leurs croyances, et n'aiment pas en changer.

D'ailleurs, s'il y a une chose à retenir c'est que les elfes n'aiment pas beaucoup le changement, en est pour preuve le fait qu'ils aient conservé nombre de mœurs d'un temps ancien. Il leur faut parfois des siècles pour changer ne serait-ce que d'un iota leurs habitudes. Le mot habitudes définit alors très bien le quotidien des elfes.

Très attachés à leurs coutumes donc, sachez aussi que les elfes sont très susceptibles. Il faut se méfier de chacune de ses paroles en présence d'un elfe et même de ses gestes, car ils sont très à cheval sur la politesse et surtout se vexent facilement. Le pire étant que, fiers comme ils sont, ils ne montrent que rarement leurs sentiments profonds : on s'aperçoit que l'on a vexé un elfe souvent uniquement lorsque celui-ci vous transperce d'une flèche ou d'un coup de couteau, et cela peut avoir lieu des années et des années plus tard ! Ils sont très patients et surtout très rancuniers.

Leur durée de vie importante trouve peut-être entre autres son explication dans l'existence de leur code de politesse si compliqué, comme présenté plus haut et que nous ne rappellerons pas ici, et dans le respect de toutes ces coutumes. En effet les querelles chez eux sont rares grâce à cela, ce qui est une bonne chose car elles dureraient alors des siècles !


Les Elfes et la Magie

Les elfes sont intimement liés à la magie. Elle coule directement dans leur sang et est liée à leur force vitale. Même le moins mage des elfes vibre de magie puissante. Enfin puissante...

Le déclin de la magie sur Armanda, lié à la disparition des dragons, a entraîné un déclin du pouvoir elfique et du peuple elfe lui-même. Très nombreux il fut un temps, ils sont à présent moins d'un millier. Leur fécondité est très faible, et l'affaiblissement de leur magie les rend vulnérables et baisse leur espérance de vie. Là où leurs ancêtres sur leur ancien continent pouvaient vivre aisément deux mille ans, les elfes d'Armanda peinent à atteindre les mille années. Et encore... Suite aux multiples guerres et au vampirisme qui ont décimé les rangs des plus âgés, les elfes de plus de six ans se comptent presque sur les doigts d'une main... Leur espèce s'éteint peu à peu...

Leur dernier espoir est dans le retour des dragons sur Armanda, ce qui renforcerait la magie et donc leur puissance. Sans les dragons, ou si la magie venait à disparaitre, l'avenir des elfes serait bien sombre....






Croyances des Elfes et Fêtes célébrées

Les elfes partagent sensiblement les mêmes coutumes et croyances que les autres races Armandéennes. Ils vénèrent la nature représentée par les esprits supérieurs. Les elfes sont peut-être encore plus respectueux de toute vie, vivant en harmonie parfaite avec la nature. Même tuer volontairement un insecte leur paraitrait criminel.

Depuis le retour des esprits-totems en Armanda, ils sont choisis dès la naissance, ou suite à un rituel pour les elfes plus âgés, comme les membres des autres peuples, par un de ces esprits dit inférieurs.

En outre, les elfes croient en la réincarnation et n'ont absolument aucune notion d'enfer ou de paradis (ces notions ne doivent donc pas être utilisées sur Armanda, elles sont inconnues !)

Les fêtes célébrées par les elfes


* La fête des esprits : cette fête est célébrée tous les 5 ans aussi bien par les elfes, les hommes ou les vampires. Elle a lieu le premier jour de l'année et est constituée d'une succession de petites cérémonies chantées. Il s'agit d'honorer chaque esprit supérieur, l'un après l'autre dans un ordre strict (océan, vent, feu, terre, végétal, vie et mort), censé représenter la naissance du monde. Entre chaque petite cérémonie, les convives doivent faire la fête en mangeant et en dansant. Elle dure entre 3 et 4 jours pendant lequel une trêve totale est respectée entre tous les ennemis. Les peuples ne peuvent se faire la guerre, les adversaires ne peuvent se battre ni se disputer.


* La fête du pardon : Cette fête a lieu tous les ans au premier jour du printemps. Elle est censée honorer le renouveau afin de porter chance pour le nouveau cycle de la nature qui commence. Il n'y a pas de cérémonie ce jour là et il serait considéré comme offensant de faire le moindre signe ostentatoire pouvant prouver qu'il s'agit d'une fête. La tradition consiste pour tous les peuples à aller offrir un cadeau à une personne que l'on aurait offensé afin d'obtenir son pardon, la personne se doit alors de l'accorder sous peine de s'attirer les foudres des esprits. Cette tradition mise à part, c'est un jour comme les autres.


* La fête de la terre : cette cérémonie a lieu sur les plages de tous les royaumes au milieu de l'hiver de chaque année. Il s'agit d'honorer l'esprit de la terre afin de l'encourager à lutter contre son frère Océan. La tradition veut que les participants dansent et chantent sur les plages à partir du coucher jusqu'au lever du soleil. Lorsque le soleil se lève, il faut jeter un panier de fleurs à la mer afin de calmer la colère de l'esprit Océan.


* Les mariages : Les elfes ont une très longue cérémonie qui dure plusieurs jours et qui est constituée d'une journée de jeûn pour les mariés, ainsi que de poèmes et de chants. Il est de tradition d'inviter un baptistrel qui doit chanter l'histoire des deux mariés de leur naissance jusqu'à ce jour. Un festin a lieu le dernier jour pendant lequel les mariés doivent s'esquiver pour aller consumer leur union.


* Cérémonie d'accueil à la vie : Chez les elfes, l'arrivée d'un nouveau né est un véritable miracle. La cérémonie dure trois jours, un baptistrel vient interpréter le chant nom, chaque esprit est appelé tour à tour pour l'inciter à protéger le nouveau né. La fête dure ensuite une bonne semaine sans aucune interruption, elle est toujours grandiose pour la simple et bonne raison que les dépenses sont partagées par toute la communauté.


* Cérémonie des morts : Les elfes ont une cérémonie chantée, un baptistrel vient interpréter le chant nom du défunt puis la vie entière de celui-ci est déclamée tout en vers. Pour terminer, le baptistrel interprète le chant du passage.
Les elfes défunts appartenant aux familles les moins importantes sont brulés par magie, tandis que les restes des elfes de haut rang sont glacés (par magie encore une fois) pour être conservés dans un endroit tenu secret.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliow
Mon identitéPièces d'or : 71

Mes compétences


MessageSujet: Re: Les elfes Dim 20 Oct - 16:01


Caractéristiques et Compétences des Elfes


Qui a vu un elfe peut mourir heureux. Voici une maxime humaine qui représente bien ce que l'on peut ressentir en voyant une de ces magnifiques créatures.

Caractéristiques



Caractéristiques physiques

Les elfes sont intimement liés à la magie, elle est en eux, fait d'eux ce qu'ils sont.

Ainsi elle leur confère une beauté surnaturelle et même le moins beau d'entre eux sera toujours considéré comme magnifique selon les critères humains : racés et élégants, ils ont une taille fine et une corpulence légère, ils sont presque aériens dans leurs déplacements. Leurs vêtements sont simples mais magnifiques et très légers. Leurs traits sont harmonieux, ils portent les cheveux longs et ont les oreilles pointues.

Ils sont également agiles. Leur cinq sens sont assez développés, notamment la vue.

Ils sont très forts physiquement et très résistants, à peu près quatre ou cinq fois plus qu'un humain.

Ils ne peuvent tomber malades, mais ne sont pas immunisés contre les blessures.

La magie leur confère aussi une forte longévité. Ils ne sont pas immortels mais vieillissent très lentement : ils peuvent vivre jusqu'à 800 ans voir un millénaire. Une espérance de vie qui a été réduite toutefois avec le déclin de la magie.
Vous trouverez à la suite un tableau comparatif des âges humains et elfiques.





Comparatif âge Humain/âge Elfique

La croissance Elfique est bien différente de la croissance humaine. Nous ne pouvons pas dire qu'elle est plus rapide ou plus lente car en réalité elle n'est pas comparable. En effet les enfants elfes grandissent beaucoup plus vite que les enfants humains mais lorsqu'ils arrivent à l'adolescence leur horloge biologique semble énormément se ralentir ! C'est pour cette raison qu'ils peuvent vivre si âgés (jusqu'à 1000 ans environ) et c'est aussi pour cela qu'il est si difficile de faire un comparatif entre les deux races. Nous avons tout de même tenté de vous fournir un petit tableau qui devrait vous aider.












Etapes principales d'une vieÂge HumainÂge Elfique
NourrissonJusqu'à environ 3 ansJusqu'à environ 2 ans
BambinEntre 3 et 6 ansEntre 2 et 3 ans
EnfantEntre 6 et 12 ansEntre 3 et 8 ans
AdolescentEntre 12 et 15 ansEntre 8 et 99 ans
Majorité16 ans100 ans
Jeune adulteDe 16 à 25 ansde 100 à 500 ans
Fleur de l'âgeDe 25 à 45 ansEntre 500 et 900 ans
Déclin (début vieillesse)De 45 à 55/60 anà partir de 900 ans mais très peu de signes de vieillesse
Vieillesse, fin de vieà partir de 55/60 ans mais très variable, peut aller jusqu'à 70 ans voir 80 pour les cas très exceptionnels (on meurt généralement jeune en Armanda)Aux environs de 950/1000 ans, les signes de vieillesses se manifestent très tard


ENFANCE L'ELFE GRANDIT PLUS VITE QUE L'HUMAIN
Un Elfe de 3 ans correspond au physique d'un enfant humain de 6/7 ans
Un Elfe de 4 ans correspond au physique d'un enfant humain de 7/8 ans
Un Elfe de 5 ans correspond au physique d'un enfant humain de 8/9 ans
Un Elfe de 6 ans correspond au physique d'un enfant humain de 9/10 ans
Un Elfe de 7 ans correspond au physique d'un enfant humain de 10/11ans
Un Elfe de 8 ans correspond au physique d'un enfant humain de 11/12 ans

JEUNESSE/AGE ADULTE L'HORLOGE BIOLOGIQUE DE L'ELFE RALENTIT
Un Elfe de 10 ans correspond au physique d'un jeune humain de 14/15 ans
Un Elfe de 20 à 400 ans environ correspond au physique d'un humain de 22/25 ans
Un Elfe de 400 à 900 ans environ correspond au physique d'un humain de 35 ans environ

VIEILLESSE, LE DECLIN DES ELFES A LIEU TRES TARD
Un Elfe de 900 à 950 ans correspond au physique d'un humain de 50 ans environ mais les signes de vieillesse sont très discrets, l'elfe reste beau et racé.
Un elfe de 950 à 1000 ans arrive en fin de vie, les véritables signes de vieillesses apparaissent uniquement au crépuscule de sa vie et l'elfe reste très noble et beau malgré tout.





Caractéristiques psychologiques

Il existe quelques grands traits de caractère que l'on peut retrouver chez la majorité des elfes. Plutôt dus d'ailleurs à leur éducation et leurs mœurs qu'à un réel trait racial. Ce fait est très important, car un elfe ayant grandi hors du royaume elfique pourrait ne pas du tout présenter ces traits de caractère par exemple....

Ainsi les elfes semblent facilement susceptibles. Comme vu plus haut, leur société est extrêmement complexe, de même que leur code de politesse, et ils sont souvent très à cheval sur ces règles ancestrales. Il est très facile de vexer un elfe en ne respectant pas les milliers de coutumes instaurées par son peuple. De plus, et pour ne rien arranger, ce sont des créatures extrêmement fières et rancunières ! Ils ne montrent que peu leurs sentiments et peuvent attendre une éternité avant d'accomplir leur vengeance, leur patience constituant leur meilleure arme.

C'est aussi une peuple très lent, qui peut mettre très longtemps à prendre une décision ou à accepter un changement. Pour tout dire, ils n'ont pas la même perception du temps que les humains. Les elfes apprennent très lentement et n'aiment pas changer leurs habitudes.

Ils sont toutefois réputés pour avoir bonne mémoire, la cultivant d'ailleurs savamment.

Comme les vampires, ils n'ont pas le même libre arbitre que les humains. Ils ne naissent pas avec un alignement neutre, mais un alignement bon, et il est bien plus difficile pour eux de devenir mauvais, même si ce n'est pas impossible.





Compétences



Magie

Les elfes sont très attachés à la magie. Même un elfe peu porté sur la magie en est quand même pourvu... sinon il s'agirait d'un elfe mort !

La magie des elfes est une magie basée sur les éléments et sur la nature. C'est une magie en général bénéfique, mais qui peut aussi être dangereuse et offensive. Elle est assez puissante, mais requiert un niveau magique important pour être vraiment efficace.

Elle tire sa puissance de la force vitale du lanceur et de la nature : plus précisément, le mage utilise la magie qui recouvre tout Armanda, il puise dans cette magie, la concentre dans son corps puis l'expulse grâce au geste clé ou chant. Un geste clé ou un chant mal effectué peut avoir alors des effets très graves.

Il faut noter que, s'ils ont leur propre magie, le pouvoir de la nature, ils sont aussi capables d'utiliser la magie des ténèbres, même s'ils n'y excellent pas.





Compétences autres

Le raffinement des elfes peut aller jusque dans le choix de leurs armes. Ainsi, les elfes sont rarement portés sur les armes lourdes. Masses, haches, faux par exemple, ont rarement leur préférence. Les elfes ne sont guère portés également sur le combat à mains nues, peu digne selon eux pour leur auguste race. Non, leurs armes de prédilection seraient plutôt l'arc, l'épée fine, la dague, éventuellement la lance par exemple. Bien entendu, il y aura toujours des exceptions confirmant la règle...

Leur acuité visuelle particulièrement développée les rend très doués dans les arts du lancer, et les arts de la visée : ils excellent souvent en arc, arbalète, dagues de lancer notamment.

Leur agilité, sans doute combinée à leur lien avec la nature, leur donne une éventuelle prédisposition à l'équitation.

Tout ceci encore une fois ne donne que de grandes caractéristiques, mais nombre d'elfes sortent des sentiers battus...





Pour conclure nous pouvons dire que la race elfique est un bon choix pour une personne souhaitant un personnage puissant et sage, de préférence bénéfique, bien qu'il soit possible d'en faire un être maléfique. Attention toutefois au fait que la magie s'éteigne, le pouvoir elfique était en déclin jusqu'à ce que les dragons reviennent, et le royaume est en train de sombrer !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


MessageSujet: Re: Les elfes

Revenir en haut Aller en bas

Les elfes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Profils Elfes de la forets noirs, et tribus du harad
» Les Elfes
» [Bande Engagée] Les Elfes noirs de Shalintanor
» Danses des Danseurs de guerre Elfes sylvains
» Satanés Elfes ! [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les meutes d'Esfelia :: Le coeur de la forêt :: Zone libre-